Le monde machine

Avant, c’était mieux… une belle parole à l’emporte-pièce qui oublie un peu toutes les grandes tragédies qui ont jalonnés chacune des décennies passées. Non, rien n’était bien mieux avant en termes d’évolution sociétale et de confort… Le monde d’aujourd’hui est relativement plus sûr que celui d’avant tant qu’on noiera nos envies primales d’aller envahir nos voisins grâce à la thérapie des rencontres olympiques et des matchs de foot. Mais une chose est certaine et c’est la loi de la compensation : « dans le temps » on pouvait encore serrer la main d’un inconnu sans paraître pour un « je ne sais quoi ».

La « bonne franquette » qui incitait à encourager la convivialité et s’autoriser pas mal d’évènements imprévus… c’est une évidence, est en train de disparaître et déjà, en certains lieux hyper aseptisés, a totalement disparu. La survalorisation du confort individuel et la « sécurité avant tout » nous suggèrent aujourd’hui et en bien des domaines, à ne plus « prendre de risque », à considérer une action ou une relation, quelle qu’elle soit, comme un trajet au GPS, en précalculé, à partir de l’algorithme le plus fort, le plus optimisé, le plus « langage machine ».

Qu’un acte de générosité ait pu entraîner un « possible » état délictueux, il conviendrait alors, en termes tout aussi bienséants chez ceux qui ont l’habitude d’écrire des lettres de licenciement comme s’il s’agissait d’inviter l’heureux destinataire à s’autoriser une grasse matinée devant Netflix, d’expliquer à des parents que leur fils, en plein confinement à vider les poubelles des autres, a commis l’irréparable faute d’accepter un geste de solidarité de la part d’un inconnu… voire de rendre la pénibilité de son travail un brin joyeuse.

On peut toujours gloser sur les motivations mortifères d’un suicidé, ces gesticulations intellectuelles n’ont jamais ressuscité un pendu. On pourrait quand même s’autoriser à penser, juste pour la forme, qu’être pris par sa hiérarchie pour un indécrottable poivrot irresponsable indigne de continuer à vider les ordures et… se foutre en l’air juste après en posant à ses pieds les motifs de son jugement, c’est donner à la dignité et l’honneur de la personne humaine une valeur mathématique que même le plus puissant des supers ordinateurs capables de calculer l’orbite des étoiles d’un milliard de galaxies n’est pas en mesure de chiffrer.

Quand bien même on jugerait que « boire un coup » et prendre ensuite le volant d’un camion poubelle c’est très mal et qu’il faut punir administrativement la « chose », force est de constater que l’on n’est même pas foutu d’avoir la même mentalité douillette et hyper sécuritaire avec notre planète…

https://www.connexionfrance.com/French-news/Rubbish-collector-suicide-Caen-France-after-being-fired

https://www.midilibre.fr/2020/06/11/un-eboueur-se-suicide-car-licencie-pour-avoir-bu-deux-bieres-lors-de-son-service,8927265.php

Powered by

Articles similaires

Alors que la consommation de bière atteint des records partout dans le monde et que l’Allemagne est considérée comme l’unique centre où doivent graviter toutes les chopes, nos amis de l’autre côté du Rhin ont décidé de désacraliser le...
Pendant 46 jours, le temps d’un carême, un homme de l’Ohio ne se sustentera non pas de pain sec et d’eau, mais uniquement de bière… Une envie de record typiquement nord-américaine diriez-vous ? C’est plutôt une vieille tradition monastique datant...
Il est toujours agréable d’afficher un petit rictus complaisant à l’écoute d’une blague salace. L’habitude très ancestrale de se moquer des plus faibles, des étrangers, des minorités et plus généralement des autres (et bien souvent en leur absence) a...

La bière du crime

0
El-Chapo, roi de la cocaïne au top 1000 des personnes les plus riches de ce monde et notoirement connu autant pour la cruauté de ses crimes que de ses évasions rocambolesques, devrait finir ses jours dans une prison de très...
Si vous pensiez qu’un groupe de rock international "cool" allait vous laisser tranquillement brasser une bière en son nom, c’est qu’il est temps de reconnaître votre naïveté du monde des affaires et du showbiz. Guns N’Roses, le célèbre groupe de...

Partagez cet article

Posts récents

Israël : il y a 2600 ans, du vin à la vanille

0
C'est une découverte qui vient bousculer d'anciennes certitudes. Des résidus de vanille, une épice considérée comme inconnue jusqu'alors dans l'antiquité, aurait été trouvée dans des jarres à vin datant de 2600 années. Un vin...

Lactosérum : de la crèmerie à la distillerie

0
Dans le secteur des produits laitiers, le lactosérum (sous produit liquide après traitement du lait) peut devenir un problème économique de taille, notamment pour le recycler. Dans les productions à grande échelle, la transformation...

Articles populaires

28 dollars, prix d’une bière dans un aéroport new-yorkais

0
C'est la mousse de trop... A l'aéroport de LaGuardia, état de New-York, un voyageur en transit publie son ticket de caisse sur les réseaux...

Un pub sans bière, c’est comme Londres sans Big-Ben

0
Un conflit social pourrait engendrer une pénurie de bière au Royaume-Uni. La grève des chauffeurs de la principale entreprise de livraison menace en effet...

Pour l’amour du risque et le bon goût du vin

0
Sachant qu’un vin n’est pas un produit destiné à être vieilli et que les processus chimiques liés au vieillissement du vin peuvent tout aussi...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Recent comments