La victoire de la France au Mondial célébrée à Djibouti

Hier soir, Djibouti a majoritairement vibré avec les Bleus. Djiboutiens comme expatriés ou militaires français étaient fraternellement unis dans une formidable explosion de bonheur pur. Athlètes hors pairs dès qu’ils ont la chance d’être professionnellement encadrés, on peut affirmer que les jeunes et toute la jeunesse vive du plus petit pays de la Corne de l’Afrique possèdent, comme beaucoup d’autres nations, le foot dans le sang. La plupart des commerces souhaitaient une victoire française et l’on vit pas mal de joues fraîches ou ridées toutes bigarrées de tricolore. Ce furent aussi un concert tonitruant de klaxons, un défilé de lourds et criards 4×4 bariolés aux couleurs franco-djiboutiennes, des hurlements de joie qui perturbèrent le tranquille début de soirée de la capitale djiboutienne en ce jour de 15 juillet 2018, alors que le pays connaît actuellement une « saison chaude » caniculaire inhabituelle et peu propice aux manifestations publiques quelles qu’elles soient.

Tous avec les Bleus.

« Les Djiboutiens sont souvent partagés à chaque Mondial, certains supportent les petites équipes, d’autres se rangent du côté des trois ou quatre étoiles… pour être sûr de gagner. Cette fois, nous étions majoritairement du côté de la France, nous l’avons supportée tous ensemble et nous sommes très heureux qu’elle ait pu remporter haut la main cette victoire même si le match n’était, durant les 60 premières minutes, pas très beau à voir. » déclarait un ancien entraîneur de football dont toute la famille avait arboré, du maillot au maquillage sur les joues, les couleurs de l’équipe française.

À la question de savoir si Djibouti pourrait un jour jouer « dans la cour des grands » Y. A. ajoutait : « Djibouti est un petit pays, disposant de très peu de ressources pour les activités sportives de niveau international. Avec plus de moyens et un environnement professionnel, je suis persuadé que nous aurions pu offrir aux grands clubs actuels des éléments talentueux. Nos joueurs sont d’habiles techniciens, légers et rapides, avec une endurance hors du commun sous des températures quasi infernales. Mais être sélectionné pour la coupe du Monde demande énormément de structures de haut niveau, beaucoup de préparation ; il s’agit là de former une vraie équipe professionnelle, chose que nous n’avons pas encore pour l’instant. Nous demeurons comme au temps de Just Fontaine, qui s’entraînait après le boulot à l’usine. Just Fontaine qui n’en est pas moins le meilleur buteur sur un seul Mondial. »

Les anciens établissements Fratacci B.B. Modi, sponsor historique du football djiboutien et premier soutien sportif en république de Djibouti ont participé à cette grande liesse populaire comme il convenait et espèrent de tout cœur, qu’un jour prochain, l’équipe djiboutienne de football puisse connaître son premier Mondial.

Powered by

Articles similaires

Un nom qui n'évoquera probablement pas grand-chose en Europe, cette marque de rhum produit aux Philippines est pourtant devenue le N°1 mondial des ventes devant les géants Bacardi et Captain Morgan. Tanduay débarque à présent en Europe, en investissant...

Partagez cet article

Posts récents

Roquefort et bière, au menu de mineurs il y a 2700 ans

0
Les fouilles archéologiques dans les Alpes autrichiennes ont en effet révélé la preuve de processus de fermentation intentionnels de la part d'une communauté de mineurs, il y a presque 3 millénaires. Dans les excréments...

Vins emblématiques : tour d’Europe de la dégustation

0
La boutique canadienne de vente en ligne LCBO propose un choix de vins "signatures" à découvrir ; l'occasion surtout d'effectuer un petit tour d'Europe sur la carte des vins en passant par le Portugal,...

Gigabier, la bière Tesla

0
Rien de bien étonnant de la part d'Elon Musk. Après la mise sur le marché de la "Teslaquila", une tequila au contenant futuriste, le géant multimilliardaire sud africain agrandi les rayons du supermarché "Tesla"...

Articles populaires

Un café à plus de 50 €

0
Certains iront peut-être secouer la tête, la mine désapprobatrice, l’œil mauvais et à se dire peut-être qu’un café ne vaudra jamais plus de 3 euros...

Donald, menace sur l’Écosse

0
Après le vin français, voici un nouvel épisode de la saga guerrière trumpiste. Le whisky écossais est menacé non par le Brexit mais probablement...

Mise à l’arrêt d’un réseau de faussaires de vin

0
Une gigantesque machinerie criminelle qui a failli perdre la réputation d’un vin italien les plus fameux : le Bolgheri Sassicaia, appellation « très contrôlée » toscane...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Recent comments