Pourquoi 75cl ? Parce que le litre n’est pas anglais

Le premier consommateur et ambassadeur du vin français reste et demeure monsieur l’Anglois. Toujours fidèles malgré les différents qui peuvent les opposer à leurs ombrageux voisins, messieurs les Anglais ont su conditionner le contenant de leur breuvage favori en imposant ses propres normes. Si la bouteille de vin aujourd’hui et même d’hier ne contient que 75 cl, c’est que le plus vieil et meilleur « ennemi » de la France, à des fins purement comptables, a demandé que son système de mesure « gallonée » soit l’unique référence lors du conditionnement du plus célèbre et prestigieux élément buvable du patrimoine gastronomique français.

À oublier donc toutes ces histoires « bien de chez nous » pour expliquer cette « bizarrerie »… Moralité : le client est roi (ou reine), rien de plus.

https://www.lesgrappes.com/magazine/parlons-vin/oenologie/pourquoi-les-bouteilles-font-75cl

https://www.estrepublicain.fr/culture-loisirs/2021/02/18/savez-vous-pourquoi-les-bouteilles-de-vin-ont-une-contenance-de-750-ml

Powered by

Articles similaires

Rome était encore une petite monarchie de province que les Gaulois se saoulaient déjà au vin... eux, "agrégat inconstitué de peuples désunis", hirsutes et enduits de graisse d'ours, décuvant de mauvaise bière, conséquences de leurs interminables festins. Enfin, c'est...
Déjà présente à Paris et Bordeaux, l'institution spécialisée dans le management des vins et spiritueux à l'international va également s'implanter à Lyon, épicentre du terroir où l'on trouve notamment le "Beaujolais" et les "Côtes du Rhône". Cette école forme...
L'humoriste José Garcia ne s'est pas transformé pour autant en vigneron. En apposant son image sur l'étiquette d'un vin vendue sous la tutelle des restaurants "Les Niçois", José Garcia et son équipe ont voulu recréer un moment de convivialité...
L’incendie le plus terrible qu’ait connu l’industrie viticole californienne ces dernières décennies, le « glass fire », aura également des répercussions sur les prochains millésimes.  « L’odeur de fumée sera un problème auquel les viticulteurs devront faire face » annonce Ed Kurtzman, vigneron...
Selon une étude émanant d’une société de « Big Data » basée à Shanghai, les femmes chinoises sont devenues un acteur privilégié dans le commerce en ligne des vins et spiritueux et plus particulièrement durant la pandémie mondiale où les ventes...

Partagez cet article

Posts récents

Roquefort et bière, au menu de mineurs il y a 2700 ans

0
Les fouilles archéologiques dans les Alpes autrichiennes ont en effet révélé la preuve de processus de fermentation intentionnels de la part d'une communauté de mineurs, il y a presque 3 millénaires. Dans les excréments...

Vins emblématiques : tour d’Europe de la dégustation

0
La boutique canadienne de vente en ligne LCBO propose un choix de vins "signatures" à découvrir ; l'occasion surtout d'effectuer un petit tour d'Europe sur la carte des vins en passant par le Portugal,...

Gigabier, la bière Tesla

0
Rien de bien étonnant de la part d'Elon Musk. Après la mise sur le marché de la "Teslaquila", une tequila au contenant futuriste, le géant multimilliardaire sud africain agrandi les rayons du supermarché "Tesla"...

Articles populaires

L’heure de la machine à café

0
L'heure des soldes est au café. Ce sont plusieurs enseignes de la vente numérique qui proposent ces jours-ci des "bons-plans" pour acquérir une machine...

Le cru de l’inondation

0
Bouteilles terreuses, étiquettes déchirées, bouchons cachetés à la boue séchée... Ce sont les vins de l'inondation. Un millésime qui se vend à prix d'or...

Champagne!

0
Ce n’est pas la première fois que l’on s’interroge sur cette manie quasi planétaire. Pourquoi célèbre-t-on toujours, aux quatre bouts du monde, les plus...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Recent comments