Heavy whisky pour fan de Metal

Outre d’avoir été qualifiés de « sales c*** » (bunch of As***le) par le « Dude » aka Jeffrey Lebowsky (qui avait été un moment leur roadie) le problème des membres historiques de Metallica est qu’ils ont toujours porté la poisse à leur bassiste. Or, un bassiste n’est pas une girouette, c’est un pilier ; c’est un peu lui, avec son comparse aux baguettes, qui indique le nord rythmique au reste de la bande sans se laisser ballotter par les moulinets du soliste ou l’hystérie vocalique du chanteur. La musique triple-croche au quadruple kick n’étant plus ce qu’elle fut depuis l’avènement d’internet, des DJ-produceurs et des homes studios bon marché, l’idée d’aller faire des « gros sous » ailleurs a rapidement inspiré le comptable du groupe. S’il est préférable aujourd’hui d’écouter un « Live » de Led Zeppelin au Madison Square Garden que de se forcer à boire son mug de malt vieilli au fond d’un pressoir à vinyles, il n’est pas vain de rappeler qu’on est rarement hyper talentueux en plusieurs domaines ; la loi de la compensation nous force à nous méfier des petits malingres bossus sourds-muets et aveugles : ils ont généralement hérité en contrepartie d’une science ou d’un savoir-faire extraordinaire et unique.

S’il faut donc reconnaître à Metallica, dont les membres ont été généreusement gâtés par la nature, une connaissance quasi scientifique en la mesure du « loudness » et la maîtrise parfaite du bas médium sur une console SSL 4000, on pourrait être amené à se dire que « chacun son truc » devrait être labélisé une bonne fois pour toutes à l’entrée des chais les plus fameux.

À l’ère des likes and dislikes népotiques, des selfies seconde et vidéos minute TikTok YouTube, il n’est pas rare de nos jours que l’on puisse se croire lion ou étalon de course en naissant par accident dans un zoo ou une écurie.

Notons tout de même que pour chaque coffret de bouteille acheté (pour rappel, il s’agit d’une édition limitée et distribuée uniquement dans certains états américains), des « goodies » sont offerts : deux disques, un plectre en plastique (de guitariste forcément), un stylo à ressort, un patch et un fascicule. Si vieillir, mal, peut provoquer de l’arthrose (demandez au talentueux Phil Collins, il ne peut plus tenir une paire de sticks) et rendre pénibles deux descentes de gamme, il n’en demeure pas moins que tant que l’on conserve toute sa tête, l’esprit d’épicier est éternel et le marchand de sable n’est jamais loin.

https://www.20minutes.fr/arts-stars/people/2783627-20200523-metallica-sort-edition-limitee-whisky-blackened-livree-deux-vinyles

Powered by

Article précédentUn whisky ou une Ferrari ?
Article suivantLa crise et la morale

Articles similaires

Si vous avez les moyens de vous payer l’une, vous pourriez peut-être hésiter à vous payer l’autre. Il y a en effet des liqueurs qui valent autant, voire bien plus, que la plus prisée des voitures de sport… Est-ce...
il y a déjà un élément de réponse dans l’accroche qui pourrait orienter votre propre jugement : l’artificialité de la chose. En effet, il ne s’agit pas de savoir ici si la méthode employée saura recréer avec précision le goût...
Microsoft, connu pour sa longue suite de logiciels et systèmes d’exploitation grand public a décidé de se lancer dans la distillation aux vapeurs numériques. Une intelligence artificielle va dénicher l’algorithme qui saura trouver l’amalgame spiritueux ultime à partir d’une...
A 23-mile-long “river” of Jim Beam poured into a Kentucky waterway. Following a fire at one of its warehouses, which contained the equivalent of 45,000 barrels of bourbon, the famous distillery found itself faced with a major environmental disaster:...
Le titre à lui seul nous condamne aux nouveaux bûchers du nouveau sexisme… Mais le sujet vaudra bien, dans quelques années, ou quelques siècles, un sujet thèse de philosophie. Fini également d’utiliser un verbe fantasque et par trop chargé...

Partagez cet article

Posts récents

Israël : il y a 2600 ans, du vin à la vanille

0
C'est une découverte qui vient bousculer d'anciennes certitudes. Des résidus de vanille, une épice considérée comme inconnue jusqu'alors dans l'antiquité, aurait été trouvée dans des jarres à vin datant de 2600 années. Un vin...

Lactosérum : de la crèmerie à la distillerie

0
Dans le secteur des produits laitiers, le lactosérum (sous produit liquide après traitement du lait) peut devenir un problème économique de taille, notamment pour le recycler. Dans les productions à grande échelle, la transformation...

Articles populaires

28 dollars, prix d’une bière dans un aéroport new-yorkais

0
C'est la mousse de trop... A l'aéroport de LaGuardia, état de New-York, un voyageur en transit publie son ticket de caisse sur les réseaux...

Pour l’amour du risque et le bon goût du vin

0
Sachant qu’un vin n’est pas un produit destiné à être vieilli et que les processus chimiques liés au vieillissement du vin peuvent tout aussi...

Un pub sans bière, c’est comme Londres sans Big-Ben

0
Un conflit social pourrait engendrer une pénurie de bière au Royaume-Uni. La grève des chauffeurs de la principale entreprise de livraison menace en effet...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Recent comments