L’aéronautique au secours de la viticulture

Le réchauffement climatique, on le sait, affecte tout d’abord les professionnels de la terre. Les viticulteurs se retrouvent déjà en première ligne à combattre, parfois avec des moyens dérisoires, les effets du « global warming ». D’autres se penchent sur les possibilités d’adapter la vigne aux futures conditions climatiques qui pourront bouleverser le monde de la viticulture dans les prochaines années. Pour mesurer le potentiel d’adaptation des cépages et connaître les vins qui en seront issus, le projet « oracle » a été déployé par Bernard Magrez, propriétaire de plusieurs grands crus classés parmi les plus prestigieux du Bordelais. 84 cépages sont désormais « à l’étude » dans autant de cuves thermorégulées ; un dispositif unique, emprunté à l’industrie aéronautique et qui permettra de simuler le modèle thermique prévu à l’horizon 2050 dans la région de Bordeaux.

https://actu.fr/nouvelle-aquitaine/saint-laurent-medoc_33424/grace-a-l-aeronautique-un-grand-cru-classe-de-bordeaux-prepare-le-vin-du-millesime-2050_49140643.html

Powered by

Articles similaires

Dans un précédent article, nous avions entrevu de manière fantasque l’avenir caniculaire d’une France lourdement châtiée par un changement climatique vindicatif. C’était une vision très emphatique d’un avenir presque proche. Cela se passait en 2050 ou 2060, une petite...
Le grand débat, sur fond de peur panique, qui agite toute la filière vin aujourd'hui est résolument orienté sur les conséquences qu'auront les 20 prochaines années dans cette industrie. Rares sont les « climato sceptiques » chez les professionnels de la...
Alors que la Suède annule un rallye auto « par manque de neige », on annonce, l’œil torve, que la France va probablement perdre un tiers de ses terres viticoles. Si l’Europe était unie comme il conviendrait, on aurait peut-être dit :...
Ils n’auront pas attendu que les vignobles de France se retrouvent sous vingt mètres de sable ou de boue. On a l’œil qui tourne dans les orbites et les mains qui se frottent à l’annonce des prochaines hausses de...
La "problématique" actuelle du café est qu'il participe directement au réchauffement climatique : la consommation mondiale augmentant, une partie des "poumons" de la terre est donc transformée en terres cultivables ; ajoutons à cela les difficultés qu'ont les plants...

Partagez cet article

Posts récents

Israël : il y a 2600 ans, du vin à la vanille

0
C'est une découverte qui vient bousculer d'anciennes certitudes. Des résidus de vanille, une épice considérée comme inconnue jusqu'alors dans l'antiquité, aurait été trouvée dans des jarres à vin datant de 2600 années. Un vin...

Lactosérum : de la crèmerie à la distillerie

0
Dans le secteur des produits laitiers, le lactosérum (sous produit liquide après traitement du lait) peut devenir un problème économique de taille, notamment pour le recycler. Dans les productions à grande échelle, la transformation...

Articles populaires

28 dollars, prix d’une bière dans un aéroport new-yorkais

0
C'est la mousse de trop... A l'aéroport de LaGuardia, état de New-York, un voyageur en transit publie son ticket de caisse sur les réseaux...

Pour l’amour du risque et le bon goût du vin

0
Sachant qu’un vin n’est pas un produit destiné à être vieilli et que les processus chimiques liés au vieillissement du vin peuvent tout aussi...

Un pub sans bière, c’est comme Londres sans Big-Ben

0
Un conflit social pourrait engendrer une pénurie de bière au Royaume-Uni. La grève des chauffeurs de la principale entreprise de livraison menace en effet...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Recent comments